Une assistante sociale indépendante pour soutenir les CSE

Facebook Google Plus Linkedin

1. L’une des missions des Comités Sociaux et Economiques : les activités sociales et culturelles

En parallèle des attributions économique et professionnelles, les CSE ont la prérogative des attributions sociales et culturelles. Elles ont évolué en même temps que les besoins des salariés.

  • Cela a commencé par la création de commissions d’entraide et de coopératives d’achat pour assurer l’aide alimentaire et les produits de premières nécessités aux salariés et qui se sont ensuite élargies à de nombreux produits (nourriture, vêtements, vidéo-hifi, accessoires de loisirs…).
  • Puis, des permanences juridiques pour conseiller et défendre les salariés-consommateurs se sont ensuite déployées. En parallèle, les CSE ont mis en place des aides, des secours, des mutualisations de moyens (prêts, bourses scolaires, prêt de matériel pour le bricolage…). Ils ont également travaillé sur l’accès au logement et à la santé des salariés.
  • Plus récemment, les CSE ont développé l’accès à la culture et aux vacances.

En 1975 une définition des activités sociales et culturelles est inscrite au Code du Travail : « Toute activité, non obligatoire légalement, qu’elle qu’en soit sa dénomination, la date de sa création et son mode de financement, exercée principalement au bénéfice du personnel de l’entreprise, sans discrimination, en vue d’améliorer les conditions collectives d’emploi, de travail et de vie du personnel au sein de l’entreprise ».

Ainsi les CSE interviennent désormais dans différents champs, non exhaustifs :

  • la restauration,
  • les moyens de transport,
  • la conciliation vie privée / vie professionnelle,
  • la santé et la solidarité externe,
  • les activités de loisirs et culturelles,
  • les aides et secours pour les salariés en difficulté,
  • l’accès au logement,
  • les problématiques d’illettrisme et d’alphabétisation.

Concernant les aides apportées aux salariés en difficulté, elles peuvent prendre plusieurs formes :

  • apporter des conseils juridiques,
  • proposer des avances remboursables,
  • apporter de l’aide ou du secours,
  • mettre à disposition un service d’assistance sociale,
  • orienter vers des organismes compétents (secours, prêts, logement…)

2. L’intérêt de collaborer avec une assistante sociale indépendante.

L’intérêt de l’indépendance est de pouvoir proposer des prestations à la carte, de façon régulière ou ponctuelle, en fonction des besoins de chacun.

  • Des journées d’accompagnement : mettre mes connaissances et compétences à votre service pour vous aider à créer ou revisiter votre offre d’activités sociales et culturelles. Quelles actions pertinentes mettre en place ? Quels critères ? Quelles démarches ? Quels formulaires et pièces justificatives ?
  • Des journées de formation : partager mes connaissances aux élus CSE pour qu’ils puissent à leur tour les diffuser auprès des salariés. Quelles prestations sociales pour les salariés avec de faibles ressources ? Comment fonctionne la prime d’activité ? Quelles aides pour le paiement de la mutuelle ? Vers quels services publics les orienter sur le secteur ?
  • Des prestations d’expertise sociale pour les demandes d’aides financières : lors d’une demande d’aide financière de la part d’un salarié, faire part aux élus de mon expertise sur cette situation particulière afin de les aider à prendre une décision. Que faire des demandes d’aides financière que nous recevons ? Comment les analyser ? Est ce qu’il existe d’autres dispositifs publics pouvant répondre à cette demande ? Quelle réponse pertinente apporter ? Vers qui orienter le salarié ?
  • Un micro service social à destination des salariés : l’article 4631-1 du Code du travail impose à toutes les entreprises de plus de 250 salariés de mettre en place un service social du travail. Les élus CSE peuvent accompagner la mise en place de ce service au sein de l’entreprise. Voir mon article sur le service social du travail.

Camille AVOYNE – Assistante sociale indépendante

06.17.23.50.91 – http://evolib.com