L’intérêt d’un service social en entreprise

Facebook Twitter Google Plus Linkedin

Cette crise sanitaire nous montre à quel point les entreprises reposent sur l’humain. En effet, en cette période où la protection de soi-même est de rigueur, les salariés attachés à l’entreprise et qui s’en préoccupent réellement sont précieux.

Mais comment faire en sorte que les salariés soient attachés à l’entreprise ? Comme le disait Richard Bronsson, « si vous prenez soin de vos collaborateurs, ils prendront soin de votre entreprise. »

C’est dans cette logique que des entreprises font le choix de mettre un(e) assistant(e) social(e) à disposition de leurs salariés.

Une mission généraliste. Les Nations Unies décrivent le service social comme « une activité organisée, visant à aider l’adaptation réciproque des individus et de leur milieu social. Cet objectif est atteint par l’utilisation de technique et de méthode destinées à permettre aux individus de faire face aux besoins, de résoudre les problèmes que pose leur adaptation à une société en évolution et grâce à une action coopérative, d’améliorer les conditions économiques et sociales.

Et plus spécifiquement ? Au sein de l’entreprise, l’objectif de l’assistant(e) social(e) est de soutenir et d’accompagner les salariés face à des situations déstabilisantes en leur permettant de trouver une oreille attentive, des conseils et un accompagnement et ainsi faciliter leur concentration au travail.

Mettre en place un service social du travail a donc pour vertu :

  • d’augmenter la production (concentration, absence),
  • d’améliorer la gestion des risques (accident du travail),
  • d’augmenter l’épanouissement du personnel et donc son attachement à l’entreprise,
  • d’améliorer l’image de l’entreprise,

Le service social du travail peut agir sur différentes problématiques tant personnelles que professionnelles, de façon individuelle ou collective.

Individuellement, l’assistant(e) social(e) peut accompagner sur des situations fragilisantes comme un décès, une maladie, le handicap d’un enfant, l’arrivée d’un enfant, la garde des enfants, un accident de travail, un handicap, une séparation, une mutation, un plan social, un reclassement professionnel, un départ à la retraite

De façon collective, l’assistant(e) social(e) a un rôle de conseil, d’expertise auprès des directions mais aussi des Comités Sociaux et Économiques. Par exemple, j’ai été sollicitée par une entreprise pour mettre en place des moyens collectifs de garde d’enfants et par un CSE pour les accompagner dans la mise en place d’un protocole de demande d’aide financière.

La période de crise que nous traversons actuellement est un bon exemple pour mettre en lumière la place du service social en entreprise. L’assistant(e) social(e) propose une écoute aux salariés pour leur permettre d’exprimer leur vécu. Les situations vulnérables peuvent ainsi être identifiées et soutenues, et ainsi permettre à l’entreprise de pouvoir compter sur ses salariés.

Là est la plus-value de l’assistant(e) social(e) indépendant(e) qui permet aux petites et moyennes entreprises de mettre en place un service social externalisé, à la hauteur de leurs besoins. Je propose ainsi aux entreprises d’être à la disposition de leurs salariés et/ou de mettre en place des permanences définies. N’hésitez pas à me contacter pour définir ensemble un projet personnalisé.

Camille AVOYNE – Assistante sociale indépendante – 06 17 23 50 91